Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Interview de Eudoxie de intitut-defiscalisation.fr

Qu’est-ce qu’un bon site d’informations ?

Tout d’abord un bon site, tout comme peuvent l’être les dictionnaires, est une plateforme où se regroupe tout un tas de renseignements et d’explications sur un sujet donné. Celui que je qualifierais de très bonne qualité est un site qui arrive à me faire comprendre des choses complexes d’un secteur dont j’ignorais les moindres notions avant sa consultation.

Comme tout bon internaute je suis impatiente et si je décide de me rendre sur internet pour trouver une information, c’est que je la veux vite.

Alors si je tombe sur un site qui me fait perdre du temps, qui utilise dans la rédaction de ses pages articles des phrases trop longues et qui de surcroît a mal segmenté son espace virtuel, je passe à un autre.

Le site institut-défiscalisation.fr est donc bien structuré et mène rapidement à l’information dont les internautes ont besoin ?

Tout à fait. Ce site, qui peut aussi être considéré comme un guide, est un espace fait pour tous ceux qui s’intéressent à la défiscalisation immobilière. C’est le cœur de notre site. Ainsi, on sait qu’il existe trois grands axes qui intriguent les propriétaires : quelles lois permettent des défiscalisations immobilières ? Quel est le montant qu’ils sont autorisés à défiscaliser ? Et le recensement des actualités et des nouveaux placements immobiliers intéressants ?

De la sorte nous avons segmentés notre site selon ces trois parties distinctes pour un rapide accès à l’information.

Vous pouvez nous en dire plus sur ces lois qui permettent une défiscalisation ?

Oui. La plus connue étant la loi Scellier, mise en place en 2008, sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

Cette loi permettait aux investisseurs et futurs propriétaires d’obtenir une réduction fiscale sur leurs impositions annuelles.

En choisissant d’acheter des appartements à but locatif, les propriétaires étaient en mesure de profiter d’un retour sur investissement. Ce montant était calculé à partir du prix d’achat de leurs acquisitions. Il pouvait s’élever jusqu’à 22% du prix total en fonction du lieu d’investissement et de quelques autres critères.

Mais à la fin de l’année 2012, cette loi prendra fin et sera remplacée par la loi Duflot.

On peut aussi citer les lois Malraux ou Girardin. La première est centrée sur la rénovation et travaux d’appartements locatifs. La seconde peut être considérée comme l’équivalent de la loi Sellier dans les Dom Tom.

Y’a-t-il de nouvelles contraintes apportées par cette nouvelle loi Duflot ?

Non, elle est quasiment identique. Elle permet toujours une certaine défiscalisation immobilière dans des zones précises que l’Etat a définies au préalable. Contrairement à la précédente, les appartements sont davantage écologiques et les loyers seront plus modérés. Ainsi la loi profite à tout le monde : aux locataires et aux investisseurs.

Commentaires

Les commentaires ont été désactivés pour cet article