Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Interview de Renzo de Clinique-Espoir-Tunisie.com

Bonjour Renzo, peux-tu te présenter ?

Avec grand plaisir. Je suis un peu un touche à tout du web. En effet, je suis à la fois rédacteur, webmaster et community manager. Ok, ces différentes fonctions tu les mets notamment au service d’un site de médecine un peu particulier Oui, je m’occupe de tous ces aspects pour le site du Docteur Sami Mezhoud qui est l’espace en ligne d’un chirurgien assez connu en Tunisie et même en France puisqu’on a pu le voir dans des émissions diffusées sur TF1 ou NRJ12. C’est un site un peu particulier car il exige beaucoup de précision et de transparence sur les informations rédigées dans les pages en vertu des règles sur la communication en matière de santé.

Pour cela, je collabore directement avec le praticien en question. C’est aussi une vitrine en ligne qui se distingue dans la mesure où elle représente plus une personne qu’une entité structurée classique même si ce professionnel collabore avec la Clinique de L’espoir  qui est une entreprise privée.

un docteur de tunisie

Quels sont les objectifs du site ?

Il s’agit essentiellement de fournir au public intéressé une information didactique sur les interventions réalisées par le docteur. La deuxième finalité étant d’ouvrir un espace de dialogue pour ce même public. Tu as évoqué tout à l’heure ta fonction de community management. Comment est-elle visible ici ? Sur la gauche et dans le bas du menu, vous voyez des références à un blog et à un compte Google+.. Toujours en cohérence avec le médecin, j’anime ces deux spots sociaux en relayant l’information produite ou en la proposant quand je l’ai assimilée. C’est un moyen de gérer et d’entretenir une réputation et d’étendre la surface de visibilité du chirurgien.

Dernière question. N’est-il pas mal vu qu’un médecin dispose d’un site internet ?

Je pense que les a priori sur la mise en avant des professionnels de santé est une vieille habitude bien française. Je note par exemple que les américains et les italiens n’ont pas de souci avec cela et qu’on trouve souvent des sites très punchy qui parlent de chirurgie esthétique sur les moteurs de recherche relatifs à ces pays. Il faut dire aussi qu’à l’étranger on est beaucoup moins pudique sur la question des interventions de remodelage du visage et de la silhouette. Enfin, précisions que beaucoup de plasticiens français s’y sont mis notamment ceux qui ont des cabinets à Paris.

Commentaires

Les commentaires ont été désactivés pour cet article