Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Pour ou contre les smartphones à 16 ans

Plus de 80 % des ados de 13 à 16 ans ont un smartphone. Autant dire qu’à cet âge-là, les parents ont du mal à résister face à l’insistance de leurs gamins. La question maintenant, c’est etes-vous pour ou contre le smartphone à 16 ans ? Comme toute chose, il y a des avantages et des inconvénients à l’utilisation du téléphone par les enfants.

Smartphone pour jeunes : les pour

Plusieurs choses justifient l’achat d’un smartphone pour les ados. Selon des études, un smartphone peut aider les enfants à évoluer dans leurs études. Grâce à internet en effet, ils peuvent faire des recherches, intégrer les réseaux sociaux et communiquer avec leurs pairs pour avoir des informations concernant leurs études et leurs devoirs. De plus, il existe aussi des enseignements et des formations qui se font via internet. Ils peuvent devenir des outils intéressants pour votre adolescent.

Comme déjà mentionné ci-dessus, un smartphone peut aider votre enfant  à faire ses devoirs, préparer ses présentations d’exposé et faire des recherches dans le cadre de ses études. Il arrive aussi que l’enseignant demande à ses élèves de rendre leurs devoirs via les courriers électroniques. Ce sera comme un jeu d’enfant avec un smartphone.

Les ados utilisent leur smartphone pour renforcer des liens sociaux. Ils communiquent plus facilement avec des connaissances et des amis, plutôt que des parfaits inconnus.

Un smartphone vous permet aussi de rester en contact avec votre enfant et de facilement le localiser. Ces appareils intelligents sont équipés d’un GPS, une technologie de géolocalisation fonctionnant au niveau mondial. C’est un outil très pratique car il vous permet de localiser facilement votre enfant. Vous saurez par exemple s’il rentre directement à la maison, s’il se rend dans des endroits que vous lui avez interdits, etc. Vous pouvez aussi vous communiquer directement donc en cas de problème, l’un peut contacter l’autre pour l’avertir. Si jamais il se trouve dans une situation d’urgence, il pourra vous appeler.

Smartphone pour les ados : les contre

Le premier souci des parents, lorsqu’il est question d’offrir un smartphone à leurs ados, c’est le fait que cet appareil peut être addictif. Il faut dire que le smartphone est loin d’être un objet anodin. Il flatte un certain sentiment de puissance, avec la possibilité d’être partout, de se communiquer et de faire des choses sans forcément se déplacer. Résultat, beaucoup deviennent vite accros à leur smartphone sans s’en rendre compte. Selon un article du magazine Le Figaro, les jeunes Français passent environ 2 heures par jour en moyenne sur leur smartphone, soit l’équivalent d’une journée entière par semaine. Au niveau mondial, les jeunes sont très accros aux smartphones.

Cette addiction aux smartphones n’est pas sans conséquence sur le résultat scolaire. Si le smartphone n’est pas mauvais, son utilisation irresponsable peut entrainer des problèmes. En passant trop de temps sur son appareil, que ce soit pour discuter avec ses postes, pour regarder des vidéos ou encore faire des jeux, votre risque de se laisser distraire et oublier de réviser.

Le cyber-harcèlement est un autre souci majeur qui peut freiner certains parents à offrir un smartphone à leurs enfants. Il faut dire que le risque est réel. Près de neuf ados sur dix décarent avoir déjà été victime d’un harcèlement sur le net au moins une fois. Selon des études, les adolescents qui sont susceptibles d’être harcelés physiquement en milieu scolaire ont plus de risque de se faire harceler sur internet.

Certains parents sont contre le smarphone pour les ados parce qu’ils s’inquiètent pour leur sommeil. Selon les études, 4 ados sur 5 dorment avec leur smartphone dans leur lit ou à proximité. Cela veut dire qu’au moindre signal, que ce soit des textos qui tombent ou des émails, l’enfant risque de se réveiller. C’est sans parler du fait qu’il peut dormir très tard aussi, passant une bonne partie de la nuit sur les réseaux sociaux ou faisant des jeux ou encore regardant des vidéos. Par manque de sommeil, l’enfant se réveille fatigué le lendemain. D’ailleurs, des nombreuses études soulignent le fait que les lumières des écrans impactent grandement la qualité du sommeil. Quand on sait les conséquences du manque de sommeil sur les résultats scolaires et la santé, il y a de quoi s’inquiéter.

Commentaires

Les commentaires ont été désactivés pour cet article